Affilier à l’Ufict et l’Ugict

Au-delà de leur rôle et de leur place spécifique dans le process de travail, des aspirations nouvelles émergent dans l’encadrement : avoir prise sur le contenu et les finalités de son travail, faire reconnaître sa qualification, son utilité sociale…mais face à la situation dégradée de l’emploi, du pouvoir d’achat, de la protection sociale, du temps  et de la charge de travail, on ne peut pas espérer faire valoir ses droits de façon purement individuelle.

L’UGICT a été « inventée » en 1963 par la CGT pour que les catégories ingénieurs, cadres et les professions techniciennes puissent défendre leurs propres revendications en convergence avec les ouvriers et les employés. Organisation spécifique confédérale, elle intervient sur ce champ du salariat sans cesse en augmentation (près de 49 % du salariat).

Elle permet aux syndiqués ingénieurs, cadres et aux professions techniciennes de définir leurs revendications et de décider leurs formes actions, elle contribue à la construction des convergences et des solidarités entre les différentes catégories de salariés C’est ce qui la différencie des organisations catégorielles ou corporatives (CFE-CGC…) qui se concentrent sur une frange du salariat et des besoins, au risque de créer des oppositions entre les différentes composantes du salariat.

Qu’apporte l’affiliation à l’UGICT pour les syndiqué-es ICTAM ?

  • la possibilité d’être mis en relation avec des homologues pour travailler collectivement au sein de l’organisation sur des sujets ICTAM
  • l’abonnement, intégré à la cotisation au journal OPTIONS. C’est l’assurance d’avoir chaque moi un regard spécifique sur l’actualité sociale, économique et syndicale ;
  • une aide juridique spécifique adaptée aux catégories ICTAM ;
  • des formations syndicales spécifiques aux ICTAM ;
  • des informations spécifiques professionnelles et/ou départementales ;
  • la possibilité de participer à des collectifs de travail confédéraux ? (Je ne comprends pas ce paragraphe qui est trop long) qui permettent de mieux prendre en compte la diversité des problèmes rencontrés : pour les ingénieurs et les cadres ; pour les technicien-nes et agents de maîtrise ; jeunes diplômés,
  • des propositions revendicatives : charte des libertés professionnelles et syndicales ; charte des privés d’emplois ; proposition de loi sur la fiscalité des privés d’emploi ; charte des stages en entreprise (avec l’UNEF)…
  • d’être parti prenant de la charte de la responsabilité sociale des cadres par l’intermédiaire de l’UGICT qui en est signataire ;
  • des organisations spécifiques : au niveau des entreprises, des services, des établissements avec des syndicats et section ; au niveau territorial avec des Commissions Départementales, au niveau des branches avec les Unions Fédérales ;
  • des sites internet, des blogs qui permettent à chaque syndiqué d’être en relation et de s’exprimer sur différents sujets d’actualité ;
  • l’adhésion à syndicoop : la plateforme syndicale et coopérative

Comment s’effectue l’affiliation à l’UGICT ?

Afin de rendre le plus cohérent possible les informations sur les syndiqué-es, il faut veiller à ce que la case ICTAM soit bien cochée dans la fiche de renseignement individuelle dans COGITIEL.

Imprimer cet article Télécharger cet article

RSS